Replay du webinair du 10 mai 2022 

Pour faire de la culpabilité un allié éducatif.

MOI3.jpeg

Animé par Assia Chikh, Fondatrice de OumSchoolinG.
Partenaire des femmes en général et des mamans éducatrices en particulier.

"Bientôt la rentrée !"

 

Cette phrase résonne en toi comme le mauvais teasing du scénario d'angoisse que tu vis à l'heure des devoirs où tu perds patience et qui débouche souvent sur des crises de colère et de larmes. Ce moment tant redouté de préparation à un contrôle ou juste d'un devoir à rendre suscite chez toi un malaise. 

Est-ce que comme moi tu ressens une sorte d'injustice de refaire le programme de CM1 alors que déjà pour toi cela te ramène à des mauvais souvenirs. Je me souviens que je disais souvent après avoir hurlé sur ma fille complètement démotivée  : "Non mais c'est pour toi, moi je l'ai déjà fait mon CM1. Tu le fais exprès ou quoi ? C'est pas possible !"

A part la dévaloriser, je ne faisais rien de très constructif je te l'accorde. Mais sous le coup de la colère je ne voyais pas cela !

C'est bien après... que devine ... Madame Culpabilité, la fameuse, vient me rendre visite. 

Et commencent alors tous les ressassements et les frustrations de ne pas suivre à la lettre ces préceptes d'éducation positive qui fleurissent sur le net qui te renvoient au rang de "mauvaise mère, dictatrice, despote"  qui ne comprend pas son enfant. Pire, une maman qui dégoûte ses enfants de l'école et des apprentissages. 

Je ne connais que trop cette situation. Déjà parce que je l'ai vécue à titre personnel mais aussi parce que dans le cadre de mes fonctions, je rencontre des mamans qui vivent exactement ce quotidien difficile : 
- La boule au ventre à chaque fois qu'il est l'heure de sortir le cahier de leçons. 
- La gorge d'abord nouée puis irritée par les cris que tu as poussés de désespoir et de perte de patience.
- La violence de tes mots et le regard triste de ton enfant complètement démuni et coupable de "t'avoir fâchée". 
- Ses excuses à la fin de l'exercice douloureux et sa demande qui sonne comme le coup de grâce "Pardon Maman, tu n' m'aimes plus ?"

Pendant la phase de culpabilité, son regard innocent te hantera et tu te reverras pousser tes vocalises "vénères" ...

La culpabilité dissimule souvent une pression trop lourde c'est vrai mais elle renvoie aussi et surtout à une situation que tu as toi-même vécue. Elle appuie sur une de tes blessures, on en parlait par mail justement. 

La réalité c'est que tu ne peux pas aider tes enfants si toi-même tu ne te comprends pas, si toi-même tu ne te connais pas, si toi-même tu ne te décides pas à tordre le cou, non pas de ton fils parce qu'il ne comprend pas sa leçon mais bien aux fausses croyances qui se sont inconsciemment inscrites comme des vérités.

C'est pourquoi, je crois qu'il est temps pour toi que je te confie le mode opératoire en 3 phases pour faire de la culpabilité ton alliée. Ce mode opératoire que j'aurais tellement aimé connaitre quand j'étais dans ta situation. 
Oui, oui tu as bien lu ! Puisqu'elle s'installe autant qu'elle te soit utile.
Lors de ce webinaire, je t'explique pourquoi tu as tout intérêt à lui accorder la place nécessaire sans la taire ou tenter de la refouler. 

Tu as tout intérêt à t'inscrire à ce webinaire si ...

- Tu es maman d'un ou plusieurs enfants ou future maman
- Tu vis très douloureusement tes "échecs" éducatifs
- Tu regrettes tes cris et tes pertes de patience lorsque ton enfant n'arrive pas à faire ses devoirs ou a de mauvais résultats scolaires.
- Ta culpabilité te plonge dans un état de tristesse ou colère intense au point de vouloir tout abandonner
- Tu sens que tu puises dans tes dernières ressources
- Tu souhaites accompagner tes enfants sereinement dans leurs apprentissages 

Shop ton atelier sans plus attendre !

Coeurdialement, 
Assia

Programme du webinaire 

 

Je souhaite obtenir
mon atelier : Je fais de la culpabilté mon allié !

Tarif : 25 euros

  • Facebook
  • Instagram